Nouvelles voitures de tourisme en septembre 2023

Berne, 3 octobre 2023

Après six mois de taux de croissance à deux chiffres, la tendance à la hausse du marché automobile suisse s'est légèrement essoufflée en septembre. Les 21'578 nouvelles immatriculations de voitures de tourisme représentent une augmentation de 631 véhicules ou de trois pour cent par rapport à septembre 2022. Cela se traduit par un léger recul à 12,5 % de la croissance cumulée du marché depuis le début de l'année. Après trois trimestres, on compte 182'906 voitures neuves enregistrées en 2023; la différence par rapport à la dernière année d'avant-pandémie 2019 est désormais de 43'000 véhicules. Dans le contexte de cette énorme charge économique, auto-suisse salue les décisions du Conseil des États concernant la future loi sur le CO2 et le renoncement à une «finition suisse» coûteuse.

Même si la croissance du marché par rapport à la faible année précédente reste significative, la quatrième année consécutive avec un volume nettement réduit des voitures neuves laisse des traces dans le secteur automobile suisse. De nombreux agents de marque officiels peuvent compenser partiellement la baisse du chiffre d'affaires dans les ateliers. Mais l'ensemble du secteur ressent clairement le recul des livraisons de l'ordre de plusieurs dizaines de milliers de francs. De plus, le renouvellement du parc automobile est ralenti, ce qui, au vu de l'amélioration constante des technologies environnementales et du nombre croissant de systèmes d'aide à la conduite des nouveaux modèles, se fait au détriment de la sécurité et de la protection de l'environnement.

Pas de «finition suisse» à la charge des consommateurs
La semaine dernière, le Conseil des États s'est penché sur les futures réglementations sur les émissions des véhicules neufs lors de son examen de la loi sur le CO2 après 2024. Après la proposition de la commission de l'énergie de la chambre basse d'imposer des règles plus strictes que dans l'UE pour les voitures neuves à partir de 2030, auto-suisse est satisfaite des décisions qui viennent d'être prises. La valeur cible pour les voitures de tourisme neuves doit être de 45 % de l'objectif fixé pour 2021, comme dans l'UE; la commission avait proposé 25 %.

Le président d'auto-suisse, Peter Grünenfelder, dit: «Le Conseil aux États a clairement rejeté cette finition suisse génératrice de coûts, qui se ferait au détriment des consommateurs suisses, et veut s'en tenir à la trajectoire de baisse de l'UE, comme l'avait proposé le Conseil fédéral. Une réglementation propre à la Suisse n'a définitivement aucun sens, vu que les importateurs suisses se servent des mêmes modèles des constructeurs automobiles que le reste de l'Europe. Une réduction de 55 % des émissions de CO2 des véhicules neufs en l'espace de neuf ans est un objectif ambitieux qui nécessite également la création de conditions-cadres correspondantes de la part de l'État. Dans ce domaine, notre pays a encore un besoin urgent de rattrapage, par exemple en ce qui concerne le développement de la production d'électricité nationale à faible émission de CO2 pour renforcer la sécurité d'approvisionnement. Cela aurait un effet modérateur sur les prix actuellement très élevés de l'électricité. Donnant un nouvel élan à la mobilité électrique tout en permettant la production d'hydrogène et de carburants synthétiques, ce facteur est en effet important pour la défossilisation.»

Croissance freinée des véhicules à prise
On constate déjà, cette année, un aplatissement de la courbe de croissance des véhicules rechargeables. Après neuf mois en 2023, les voitures de tourisme purement électriques (19,8 %, + 3,5 points de pourcentage) et les hybrides plug-in (8,9 %, + 0,5 points de pourcentage) augmentent légèrement leurs parts de marché. Mais la croissance s'est nettement affaiblie par rapport aux années précédentes. «Une politique conséquente et cohérente est nécessaire pour renforcer la demande de moteurs alternatifs et rendre les carburants synthétiques compétitifs en termes de prix», conclut Peter Grünenfelder.

Les chiffres en détail répertoriés par marques sont disponibles sous www.auto.swiss.

Informations supplémentaires:
Christoph Wolnik, porte-parole
T 079 882 99 13
christoph.wolnik@auto.swiss


show this