Thèmes en rapport avec la politique environnementale

auto-suisse est favorable à la protection de l’environnement et prône des mesures raisonnables et circonstanciées. La branche automobile est pionnière en matière d’efficience énergétique. Depuis des dizaines d’années, elle  engage d’énormes investissements pour réduire la pollution et de grands progrès ont déjà été réalisés. auto-suisse est opposée en revanche à des mesures politiques plus restrictives.

Etiquette énergie pour les voitures de tourisme

L’étiquette énergie est un outil favorisant la réalisation des objectifs en matière de réduction de la consommation moyenne de carburant des voitures de tourisme. Elle indique la consommation de carburant en litres/100 km, les émissions de CO2 en g/km et l’efficacité énergétique en fonction du poids du véhicule. Un outil qui permet une meilleure transparence lors de l’achat de la voiture.

Informations supplémentaires: www.bfe.admin.ch

La position d’auto-suisse

auto-suisse a soutenu l’introduction de l’étiquette énergie et s’est engagée clairement en faveur de sa promotion (communication, engagement de la branche automobile). Toutefois, les prescriptions en matière de consommation de carburant ou d’émissions de CO2 sur les voitures neuves sont toujours plus détaillées. Elles figurent dans les brochures de vente (papier ou online) délivrées par les importateurs et distributeurs. Dès lors, pourquoi ne pas renoncer à cette étiquette énergie à la fois contraignante et coûteuse?

Fondation «KliK» / centime climatique

La Fondation «Pour la protection du climat et la compensation de CO2 KliK» est une communauté intersectorielle qui œuvre en faveur de la compensation des émissions liées aux carburants, dans le cadre de la loi révisée sur le CO2. Elle s’acquitte pour le compte des entreprises concernées de l’obligation de compenser une partie des émissions de CO2 générées par les énergies fossiles. Elle finance, soutient, construit et réalise des projets en Suisse dans le but de réduire les émissions à effet de serre. Elle contribue ainsi activement à la protection climatique en Suisse.

La «KliK» prend officieusement le relais de Fondation du centime climatique, basée sur des mesures volontaires des représentants de l’économie suisse en faveur d’une protection efficace du climat. L’engagement pris auprès de la Confédération a permis de réduire de 17 millions de tonnes les émissions de CO2 de 2008 à 2012, dont au moins deux millions dans notre pays. Le financement de la Fondation centime climatique a été assuré d’octobre 2005 à août 2012 par une taxe de 1,5 centimes par litre sur les importations d’essence et de diesel. L’introduction de la nouvelle loi sur le CO2 a mis un terme à une politique climatique suisse basée sur le volontariat. La Fondation centime climatique a rempli ses objectifs et disparaîtra une fois liquidés les projets en cours.

Particules fines

Les particules fines sont de minuscules particules de poussière de moins de 10 micromètres de diamètre, générées par le processus de combustion et d’abrasion. La moitié de la production annuelle de ces particules est importée par la voie des airs des pays voisins. Seules 6,5 % de ces particules proviennent des gaz d’échappement du trafic routier. La grande majorité émane de l’industrie et du commerce, ainsi que de l’agriculture et de la sylviculture. (source: Vimentis, allemand)

Informations supplémentaires: www.bafu.admin.ch

La position d’auto-suisse

Contrairement aux idées reçues, l’air est plus propre aujourd’hui que par le passé. L’exposition aux polluants était même plusieurs fois supérieure dans les années 80. Ce progrès n’est pas dû uniquement à des dispositions légales de plus en plus sévères, mais également aux efforts de l’industrie automobile, en particulier dans le domaine des particules fines, et d’une manière générale grâce à des moteurs toujours plus efficients. C’est pourquoi les nouvelles dispositions légales doivent agir sur un plan global et ne pas s’attaquer uniquement au trafic individuel.